[Diabète] Les glycémies pendant la grossesse #21

    On se retrouve pour un article catégorie santé, pour vous parler un peu de mon diabète durant ma grossesse. En effet, j’attendais d’avoir accouché pour vous faire cet article car je voulais avoir le recul nécessaire et pouvoir vous raconter ce qui s’est passé sur l’ensemble de ma grossesse.

Lorsque j’ai appris que j’étais enceinte, mon diabète était globalement stable, mes glycémies correctes sans pour autant être parfaites, bref, le diabète n’était pas du tout une angoisse pour moi. Généralement, lorsqu’une femme diabétique désire avoir un enfant, on lui conseille d’avoir une hémoglobine glyquée de 6% (plus ce chiffre est élevé, moins le diabète est stable). Dans mon cas, j’étais entre 6,5 et 7%.

Au cours des deux premiers mois, il ne s’est rien passé de particulier au niveau du diabète; si ce n’est que je faisais beaucoup plus attention à mes glycémies pour Blanche, et que mon hémoglobine glyquée était passée à 6%. Puis, à partir du 4e mois, j’ai dû d’un coup fortement augmenter mes doses en insuline. En fait, à chaque palier de développement de Blanche, il me fallait augmenter mes doses d’insuline car cela se traduisait par des hyperglycémies. Il en a été ainsi jusqu’au 7e mois environ. J’ai ainsi du augmenter mes doses jusqu’à 6 fois passant par exemple de 4 unités d’insuline le matin à 24. J’ai également du revoir à la hausse mon insuline basale qui est passée de 0,8 à 1,5.

Puis, au milieu du 7e mois, alors que Blanche commençait à grandir de plus en plus, j’ai du baisser mes doses en insuline, jusqu’à l’accouchement. Une semaine avant l’accouchement, je ne m’injectais quasiment plus d’insuline, comme si Blanche produisait de l’insuline pour deux, c’était très perturbant mais confortable car je n’avais plus à me soucier des glycémies. Durant ces mois j’ai donc fais beaucoup d’hypoglycémies avant d’arriver à stabiliser à peu près celles ci.

Pour résumer, le premier trimestre de ma grossesse a vu mes glycémies augmenter légèrement, puis au 2e semestre, elles ont énormément monté, et enfin au 3e trimestre, elles ont fortement diminué, comme pour suivre le développement de Blanche.

Vivre une grossesse en étant diabétique demande donc une grande capacité d’adaptation, une constante remise en question des doses d’insuline, de la patience, mais aussi une confiance en soi. Il n’est pas facile de vivre des hyperglycémies et des hypo quand on est enceinte car on culpabilise beaucoup pour le bébé, mais il faut toujours rester confiante en ce qu’on fait et ne pas écouter le personnel médical quand il vous met trop de pression car le stress peut être beaucoup plus néfaste qu’un diabète non stabilisé.

Chaque grossesse est différente, et pour le diabète, il n’existe aucune règle : certaines femmes vont avoir des hypoglycémies tout au long de leur grossesse, d’autres des hyper, et pour d’autres encore, cela va fluctuer.  C’est pourquoi il ne faut pas se reposer sur ses acquis, mais ne pas trop se poser de questions non plus. Il s’agit de trouver un équilibre !

Je n’ai pas tellement trouvé difficile de gérer mes glycémies, par contre, aller aux rendez vous médicaux se faire remonter les bretelles par un gynéco qui ne connaissait rien au diabète, si.

Gardez toujours confiance en vous, il faut avoir à l’esprit que durant la grossesse, rien n’est gagné, mais que vous faîtes cela pour votre enfant, et rien n’est plus important !

Publicités

9 commentaires sur « [Diabète] Les glycémies pendant la grossesse #21 »

  1. Coucou!!! Merci de cet article et de tous ceux que tu écris, tes expériences aident à relativiser!!
    En fait, depuis quelques mois, je suis en mode panique à l’idée d’être un jour diabétique à cause d’antécédents familiaux et surtout à cause d’une phrase de mon gyneco. En effet, lors de mon bilan infertilité mon gyneco m’a clamé haut et fort « oulala votre thyroïde est bien équilibré mais votre glycémie il faut faire attention, si vous aviez été enceinte vous auriez été qualifiée de diabétique  » ! Alors moi qui suis trouillarde du sucre qui fait attention et tout et tout je te dis pas le choc ! ! Alors merci de nous permettre de rester optimiste!

    Aimé par 1 personne

    1. Chère Laurene, merci pour ton message qui me fait chaud au coeur !! Cela me fait très plaisir de voir que mes articles peuvent apporter un peu d’optimisme vis a vis du diabete !

      J'aime

  2. Merci pour cet article sur ton diabète. J’ai vécu le diabète gestationnel pour mes deux grossesses et je dois refaire le test O’Sullivan pour savoir si cette deuxième grossesse m’aurait laissé un « vrai » diabète … Grâce à ton blog, je relativiserai un peu plus si je devais en être « atteinte » un jour.

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou ! J’espère pour toi que le test sera negatif, mais si il est positif il ne faut pas voir le diabète de façon négative, c’est le message que j’essaie de passer a travers mon blog, et tu l’as bien cerne je crois !! On peut vivre normalement et faire autant de choses que n’importe qui, il faut seulement avoir confiance en soi et s’en donner les moyens 😉

      Aimé par 1 personne

    1. Coucou ! Oh je ne savais pas que tu étais enceinte, mes félicitations !!! Pour le diabete je comprend, c’est contraignant mais après l’accouchement ça reviendra à là normal 😉 courage à toi !!

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s