Mon accouchement programmé #10

      Aujourd’hui nous avons soudainement réalisé que notre petite Blanche avait un mois ! Un mois qu’elle est entrée dans notre vie, un mois que j’ai accouché, un mois que nous vivons à trois et que notre vie a été toute chamboulé ! En fait pas tant que ça finalement…

Lorsque j’y pense, j’ai l’impression d’avoir accouché hier…! J’ai l’impression que Blanche a toujours fait partie de notre famille, qu’elle est là depuis le début… Et pourtant, il y a un mois, nous n’étions que deux, on m’avait annoncé la date de mon accouchement, et le soir venu, mon mari et moi étions arrivés  avec nos valises, plein de joie et un peu d’appréhension, tout en sachant que dorénavant rien ne serait plus pareil !

Revenons un peu sur cet évènement tant attendu, après 8 mois d’attente : mon accouchement. Etant donné le poids de Blanche qui faisait alors 3,8 kilos à  36 semaines de grossesse, il était prévu que je sois déclenchée dès la 37e semaine de grossesse, afin d’éviter tout risque pour moi et pour le bébé. En effet, lorsque l’on a un diabète, notre bébé a souvent un poids plus élevé car l’insuline est assimilée par le bébé en agissant comme une hormone de croissance. Ainsi, le bébé grossit plus vite, et le déclenchement est souvent la solution optée par de nombreux gynécologues afin d’éviter d’accoucher à terme d’un bébé de 5 kilos…! Je connaissais donc la date de mon accouchement, mais mon mari et moi avions décidé de la garder secrète: nous voulions vivre ce moment unique à trois, et non être submergé de sms ou d’appels téléphoniques nous demandant si le bébé était arrivé. C’est donc un mardi soir, que nous sommes arrivés à la clinique; j’étais à la fois heureuse et terriblement angoissée. Heureusement, l’équipe et surtout la personne qui m’a suivi durant tout mon accouchement a été merveilleuse et nous a soutenu à chaque étape de l’accouchement.

Afin de contrôler ma glycémie pendant toute la durée de l’accouchement et du pré-travail, j’ai été perfusée par une solution de glucose ainsi qu’une d’insuline. Puis, je contrôlais ma glycémie toutes les 2 h avec la sage femme. Durant toutes les étapes de mon accouchement, ma glycémie a toujours été entre 0,90 et  1g soit, une glycémie tout à fait normale. Pourquoi ces précautions ? Car Blanche, habituée à mon sang de diabétique, plus sucré que la normale, avait comme risque de faire une hypoglycémie à la naissance. Avoir des glycémies stables pendant l’accouchement permet donc de lutter contre ce risque, mais il arrive parfois que cela n’y change rien. Dans mon cas, Blanche n’a pas fait d’hypoglycémie à la naissance, et n’a eu aucun problème particulier.

Mon accouchement a été déclenchée la veille au soir, puis, après avoir subit des contraction pendant 10 heures et voyant que les choses n’avançaient pas, l’équipe a décidé de réaliser une césarienne.

L’annonce de la césarienne n’a pas été un choc puisque je m’y étais préparée, sachant qu’il arrive fréquemment que des déclenchements n’aboutissent pas; mais j’ai senti une montée de stress ainsi qu’un trop plein d’émotions me submerger et c’est aveuglée par les larmes que l’on m’a allongé sur un brancard, mis les bras en croix, que j’ai dû quitter mon mari tout aussi ému que moi…

On m’installe, puis on m’injecte ensuite l’anesthésiant par le cathéter de la péridurale, je sens tout, j’entends tout, mais je ne ressens aucune douleur, c’est un moment assez étrange et assez angoissant !!

5 minutes plus tard, on me dit que mon bébé va très bien et qu’on l’emmène faire les premiers soins, et au lointain, je l’entend soudain pousser son premier cri. Je suis toute émue, je me demande si il s’agit d’une fille ou d’un garçon car mon mari et moi avions décidé de garder le mystère ! Quelques minutes plus tard, on revient vers moi, toujours allongée, et on me présente alors le plus magnifique des bébés du monde… Je fond en larme et je suis tellement heureuse ! Juste le temps de lui faire un petit bisou et il repart ! La sage femme revient alors et me dit « elle nous aura donné du fil à retordre ! » et se mord les lèvres, elle m’a révélé le sexe du bébé

Je sais alors que notre bébé est une petite Blanche et je suis la plus heureuse au monde ! Je n’ai pas encore revu mon mari à ce moment là. On m’amène alors en salle de réveil, et quelques minutes plus tard, on m’annonce que mon mari et Blanche me rejoignent car je suis seule en salle de réveil ! C’est pour moi le plus beau des cadeaux de cet accouchement… Partager ce moment unique tous les trois, seuls au monde durant ces quelques heures, à se découvrir mutuellement !

Je souhaitais à travers ce petit récit vous partager un peu de ce que j’ai vécu durant ces deux jours de mon accouchement, sans vous dévoiler tous les détails de ce moment qui reste magique et très personnel.

Si vous avez des questions à propos de mon vécu de l’accouchement en tant que diabétique, parce que c’est votre cas et que vous angoissez, ou que vous êtes simplement curieu(se)x, n’hésitez pas à me les poser !

 

Publicités

22 commentaires sur « Mon accouchement programmé #10 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s