8e mois : je change de maternité ! #8

Hello !

Comme vous vous en doutez, je reviens pour vous partager le grand évènement de ce 8e mois : mon changement de maternité ! Si vous avez lu mon dernier article « grossesse », vous aurez compris pourquoi cette décision me tenait à coeur, c’est aussi pour moi l’occasion d’insister sur quelque chose de très important durant une grossesse: se faire confiance !

En effet, durant la grossesse, il est primordial de se laisser le choix :

  • d’être accompagné par une sage femme ou un gynécologue, en cabinet ou à l’hôpital
  • d’accoucher en clinique, à l’hôpital ou chez soi
  • de changer de gynécologue si celui qui nous suit ne nous convient pas
  • de suivre 0, 4 ou 8 cours de préparation à l’accouchement
  • de faire une préparation en piscine, d’haptonomie, de yoga, ou de cours en groupe
  • de prendre la péridurale ou pas
  • de laisser son gynéco  juger de ses glycémies ou de refuser
  • de refuser une hospitalisation que l’on juge inutile sans qu’elle ne porte atteinte bien sur à l’avenir du bébé et la maman
  • de changer de maternité si l’on ne se sent pas à l’aise, pas en confiance avec celle dans laquelle on est suivie.
  • de connaître le sexe de son bébé
  • … ect !

Bref, vous l’aurez compris, la grossesse, c’est une succession de choix à différentes étapes et pour une première grossesse, on peut vite se laisser couler et porter par les rendez-vous, pour finir comme moi au 8e mois angoissée, stressée et finalement demander à changer de maternité !

Il n’est jamais trop tard pour le faire, même au 8e mois, la maternité dans laquelle j’ai finalement décidé d’accoucher qui est une clinique, m’a accueillie les bras ouverts et s’est empressée de me caler tous les rendez vous, les cours de prépa, les monito ect !

J’ai donc rencontré un nouveau gynécologue à qui j’ai bien fais comprendre qu’il était hors de question, qu’il regarde mon carnet de glycémie, qui s’est montré compréhensif, ouvert et n’a pas poussé de hurlement à l’échographie face au poids du bébé, ne m’a pas couvert de reproches et ne m’a pas mis la pression ! Victoire…

Ce gynécologue m’a également laissé le choix : une hospitalisation que lui même jugeait inutile et longue , ou trois monito à domicile par semaine jusqu’au déclenchement. Inutile de vous dire que je n’ai pas hésité une seconde, entre passer 15 jours entre quatre murs à la clinique avant le déclenchement et passer 15 jours avec mon mari chez moi !

Ces dernières semaines ont donc été intenses au niveau médical puisque j’ai quasiment eu un ou deux rendez-vous médicaux par jour entre les rendez-vous gynéco, les cours de prépa, les monito ect ! Mais j’ai donc pu passer une semaine dans ma famille avant de rejoindre mon appartement pour ne plus le quitter jusqu’à l’accouchement.

Durant ce 8e mois, nous avons fini la chambre du bébé, acheté les dernières fournitures nécessaires à son arrivée (baignoire, pyjamas, chaussettes, bonnets, sac à langer,matelas, draps…) commencé à préparer la valise de maternité, et mon mari qui était en vacances a pu assister à tous les rendez-vous et les cours de prépa, ce qui était assez fantastique pour moi… J’ai la grande chance d’avoir un mari très disponible et très impliqué dans la grossesse, curieux de tout et avide d’en savoir un maximum. Merci mon petit mari d’amour si tu passes par là !

Durant le 8e mois de grossesse, mon ventre a commencé à peser très lourd, les premières douleurs sont arrivées ainsi que les premières contractions ! Monsieur ou madame  pesait déjà 2,8 kilos et nombreuses sont les personnes qui pensaient soit que j’avais des jumeaux soit que j’étais à terme ! D’autres symptômes plus ou moins glamours se sont ajoutés comme le gonflement impressionnant des mes mains et pieds/chevilles (j’ai du investir dans des Birkenstock), la maladresse (sensation d’avoir deux mains gauches) une grosse fatigue, un appétit qui diminue étant donné le poids qui pèse sur l’estomac, les douleurs au bas ventre, et le sommeil parfois compliqué !

Mais au milieu de tout cela, il reste toujours la même joie inconditionnelle et le même émerveillement face au développement de cette petit vie en moi ! Les moments les plus magiques sont lorsque mon mari pose sa tête sur mon ventre et que le bébé réagit à son contact en bougeant ! Voir mon ventre osciller et onduler à son rythme sont aussi des moments incroyables ! Me dire que nous pourrons le tenir dans nos bras dans quelques semaines me paraît si irréel ! J’ai tellement hâte de le découvrir, de le voir dans les bras de son papa, et de pouvoir le cajoler …

A bientôt pour un prochain article grossesse ! 😉

Publicités

10 commentaires sur « 8e mois : je change de maternité ! #8 »

  1. Tu fais bien d’écrire un article sur le sujet, c’est une très bonne idée. On a toujours tendance à croire que nos choix sont irréversibles. Combien de femmes/couples restent chez une gynéco pas très sympa chez qui l’on va comme si on allait dans le bureau du directeur du lycée… Après tout, ce sont les parent et uniquement eux qui jugent bon ou pas de changer de docteurs, clinique et tout autre chose.
    Bon courage pour ce dernier mois ! Bientôt le bout ! (tiens, encore une phrase que tu n’as sans doute jamais entendue…) 😉

    Let’s Rock !

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou, merci beaucoup pour ton message et désolé de répondre tardivement ! Merci pour ton soutien et tes encouragements, au final je ne regrette pas du tout d’avoir changé de maternité au contraire je considère que c’est la meilleure décision que j’ai pris de ma grossesse !
      Bises !

      J'aime

  2. 2,8 kg au 8eme mois et l’interne de gynéco flippait sur son poids et ton diabète ?! HAHAHAHAHA ^^ J’ai fait un diabète gestationnel, Elephapotame faisait largement plus que ce poids au 8eme mois… On lui prévoyait un poids de naissance de 4,5 kg (qu’il aurait fait s’il n’avait pas eu 10 jours d’avance)… Et sans faire de tralala… pfff ces médecins, je te jure…

    Aimé par 1 personne

  3. Coucou! Super ton article, je suis sure qu’il sera utile à d’autres…
    Bravo, tu gères dis donc, car j’imagine que ça ne doit pas être toujours facile de prendre toutes ces décisions!
    En plus, j’ai l’impression qu’en fonction des médecins, des périodes, etc, on te dit tout blanc ou tout noir… ce qui était bien il y a 10 ans, c’est devenu mauvais… difficile de s’y retrouver//
    Bisous tu tiens le bon bout 😀

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s