7e mois de grossesse : mon hospitalisation forcée ! #7

Bonjour à tous !

Le 7e mois est passé à une vitesse folle et il faut vite que je vous raconte tout cela ! Le 7e mois a été rempli de surprises plus ou moins bonnes, de péripéties, et bien sur de notre déménagement. Durant ce mois, j’ai découvert beaucoup de choses sur moi même et sur les professionnels de santé qui m’entourent, et cela s’est avéré plutôt enrichissant

Par où commencer ?…

Peut-être par cette succession de rendez-vous à l’hôpital qui m’ont mené a prendre une des meilleures décisions de ma grossesse: changer de maternité ! Lors de mes différents rendez-vous à l’hôpital, j’ai pu rencontrer le grand professeur D, éminent directeur du service gynécologie obstétrique qui a décidé de me suivre pour ma grossesse diabétique. Je ne l’ai aperçu que quelques minutes à chaque rendez-vous car bien trop occupé pour m’accorder plus de temps, réalisant un échographie en deux temps trois mouvements, et apposant sa signature en bas des ordonnances. J’ai par contre fait plus ample connaissance avec l’interne de gynécologie qui l’accompagnait. D’ailleurs celle ci m’a fait beaucoup d’effet, puisqu’elle est à l’origine de ma décision…

En effet, à chacun de mes rendez-vous, le diabète était au coeur de son attention, et surtout, mon carnet de glycémies sur lequel elle veillait consciencieusement à l’aide son stylo rouge, à rayer toutes les glycémies qu’elle jugeait « hors norme », soit à peu près toutes les glycémies de mon cahier qui en ressortait tout rouge… Inutile de vous dire que cela m‘agaçait prodigieusement…

Lors de la dernière consultation que j’ai eu avec elle, et après m’avoir fait attendre une heure dans la salle d’attente, elle m’indique qu’elle souhaite me faire hospitaliser d’urgence, car mes glycémie sont mauvaises et mon diabète totalement déséquilibré, ainsi qu’elle l’écrira dans le compte-rendu de mon dossier de suivi de grossesse. Bien que je pense que c’est elle qui soit totalement déséquilibrée, je ne peux que hocher la tête en sanglotant car elle me sort alors la mythique phrase « Vous connaissez les risques ? Vous savez que votre bébé peut mourir dans votre ventre ? » qui ne cesse de me hanter depuis… Je réussi tout de même à exiger que l’on m’hospitalise dans l’hôpital où règne mon cher endocrinologue qui me suit depuis un moment et qui me connait. La dessus, je demande également à n’y entrer que le lendemain matin afin de prendre mes affaires, et de passer la soirée avec mon mari, puisqu’apparemment l’hospitalisation ne peut attendre plus…

En proie au désarroi, à la culpabilité, au stress bref, le soir je rejoins mon mari et prépare mes affaires pour mon hospitalisation.

La lendemain donc, je rejoins le service d’endocrinologie tout en me jurant de n’y rester que 24h au maximum. Je me suis auparavant renseignée sur la possibilité de refuser une hospitalisation. Lors de cette journée, on prend mes glycémies toutes les 2h30, enfin on les relève puisque je les prends moi même avec mon lecteur, les infirmières me demandent quel bolus je fais a chaque repas et hochent la tête à chaque fois, et le médecin est d’accord pour dire que mes débits sont très bien et qu’il n’y a rien à modifier. Bref, une hospitalisation très utile comme vous pouvez le constater, qui a mobilisé du personnel, de l’argent, des professionnels de santé, tout ça pour calmer les angoisses d’une interne affolée qui ne comprend rien à la diabéto d’une femme enceinte…

Je suis donc sortie dès le lendemain, soit la veille de mon déménagement. J’ai donc pu finir les derniers cartons en catastrophe avec mon mari, avant d’enchainer avec le déménagement. Les semaines suivantes ont donc été consacrées à notre emménagement, ouverture des cartons, déballage et montage des meubles, achats des luminaires, lessives en tout genre, commande pour le bébé, décoration tout ça entrecoupés de monitoring à domicile, visite d’infirmière, paperasse ect !

Le 7e mois fut donc un mois fatigant, que dis-je éreintant, aussi moralement que physiquement mais il est soldé fort heureusement par un évènement bouleversant toute la suite de ma grossesse que je vous raconterai prochainement !

Pour conclure,il existe de véritables incompréhensions entre endocrinologues et gynécologues, auxquelles je me suis trouvée confrontée durant ma grossesse. C’est là que l’on s’aperçoit des limites et de la mauvaise communication qui existe entre différentes disciplines médicales qui se retrouvent liée lors par exemple d’une grossesse diabétique. Et c’est là qu’il est important de prendre du recul, comme je vous l’ai expliqué dans cet article !

Publicités

26 commentaires sur « 7e mois de grossesse : mon hospitalisation forcée ! #7 »

      1. Zut alors !! Je te voyais bien avec de jolies petites jumelles 😉 En tout cas, heureuse que ton passage à l’hôpital ne soit qu’un mauvais souvenir !

        Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup ! Oui c’était assez stressant et ça remet pas mal de choses en question, heureusement que j’ai eu d’autres sons de cloche pour m’aider à relativiser 😉

      Aimé par 1 personne

  1. Pour ma première grossesse les gynécologues me prenaient aussi bien la tête ! Pour la seconde, ma diabéto à signe une sorte de courrier indiquant que je gérais très bien en parfaite autonomie. Le gyneco ne m’a plus rien demandé. Tant que tu leur enlève une responsabilité ils te laissent tranquille. L’équipe diabéto lançait conseillé au début d’avoir un vrai carnet pour eux et un faux avec que des glycémies parfaites pour aller gyneco. Ça m’avait bien fait rire. Courage pour la suite !

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou Sablotine, merci beaucoup pour ton témoignage, je me sens moins seule !! Mon endocrino a aussi fait un courrier au gynéco pour les calmer mais c’est fou d’en arriver là… quand aux deux carnets de glycémie, sincèrement, c’est ce que je ferai à la prochaine grossesse pour m’éviter tout ces reproches !! Bisous !!!

      Aimé par 1 personne

  2. Oh l’angoisse xD … Pour rien ! Heureusement quelque part. Mais ils se rendent pas compte sérieux, ca peut être hyper traumatisant et culpabilisant pour une jeune maman !! Ca pas normal je trouve ce manque de communication entre professionnels… Mais bon. Le principal c’est que toi et bébé aillent bien 💕 plein de bisous !

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou Pauline, merci beaucoup pour ton soutien, ça me touche énormément !!! Oui il y a un certain manque de ce côté là, heureusement dans la maternité ou je vais finalement accoucher ils sont beaucoup plus humain ! Bisous !!

      J'aime

  3. Cette stupidité… « vous savez que votre bébé peut mourir dans votre ventre » non mais sérieusement… Il peut juste être macrosome et avoir son pancréas qui fonctionne un peu plus. Pourquoi ne pas te mettre sous insuline lente s’ils étaient si « inquiets ». JE vois que je ne suis pas la seule pour qui ils ont « pété un cable » au sujet du sucre. N’importe quoi…
    J’ai lu ton article du 8ème mois, et je te félicite pour ce changement de mater.
    Je vois qu’on doit accoucher dans les mêmes temps ! 😉 C’est chouette d’être venue visiter notre blog. Je vais m’empresser de faire de même avec le tien. Courage pour les derniers symptômes pas drôles (High five pour les gonflements !!!)

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou !! Désolé pour la réponse tardive car j’ai accouché entre temps ^^ Merci beaucoup en tout cas ton message m’a beaucoup touché !! Au final tout s’est très bien passé, toutes ces angoisses pour rien ^^ Bisous !!!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s