5e mois de grossesse : entre bonheur et petites frayeurs ! #5

Bonjour à tous !

On se retrouve aujourd’hui comme chaque mois, pour un petit bilan de ma grossesse ! Je vous raconte comment s’est déroulé mon 5e mois de grossesse, riche en péripéties comme le titre l’indique, entre bonheur et petites frayeurs !

Le 5e mois (mai), a été un mois intense, tout d’abord, à la suite de mon rendez-vous mensuel chez le gynécologue, j’ai donc été arrêtée pour un mois, jusqu’à mon prochain rendez-vous du mois de juin. Au cours de ce rendez-vous, j’apprends non sans angoisse que j’ai « trop de liquide amniotique » ! Le médecin m’explique qu’avec les hyperglycémies que j’ai fais de manière trop fréquente, le bébé subissant lui aussi les hyperglycémies, tente d’éliminer ce trop plein de sucre en urinant plus fréquemment ce qui augmente le volume de liquide amniotique (oui je sais c’est hyper glamour). Un excès de liquide n’est pas dangereux en tant que tel mais il peut provoquer par exemple des contractions et un accouchement prématuré si il perdure dans le temps (waou, je suis rassurée). Que faut-il donc faire ? Mieux adapter ses doses d’insuline, et contrôler ses glycémies plus fréquemment, éviter de manger les aliments dont on n’arrive pas à gérer le taux de sucre. Facile quoi, surtout quand on a qu’une envie c’est de manger des glaces toute la journée 🙂

A ce moment là bien évidemment l’angoisse et la culpabilité sont difficiles à vivre, d’autant que l’on pensait faire de son mieux… Mais on se reprend vite et quoiqu’il arrive il faut toujours se dire que des fois ce n’est pas de notre ressort, qu’il ne sert à rien de stresser, il faut juste faire au mieux et le reste suivra.

Cet arrêt était bien entendu prévu depuis le début de la grossesse, étant donné le diabète, l’hypothyroïdie et les transports quotidien (train, métro ect) pour me rendre à mon travail.

Cet arrêt est le premier d’une petite série jusqu’à mon congé maternité. J’ai donc eu le temps de m’y préparer, de me faire à l’idée que j’allais quitter mon travail pendant 7 mois (mai-décembre) et mettre ma thèse entre parenthèses (haha vous avez vu le jeu de mot). J’avais planifié tout un tas de manips pour profiter au maximum du temps qu’il me restait au labo, et malgrès la fatigue, j’ai réussi à tout mener à bien. Le dernier jour, j’ai fais un petit pot de départ avec mon équipe et quelques personnes qui m’ont beaucoup entouré depuis le début de ma grossesse. C’est avec beaucoup de nostalgie que j’ai quitté les lieux, après avoir rangé ma paillasse et mon bureau méticuleusement.

Mon emploi du temps quotidien s’est donc trouvé totalement chamboulé, plus besoin de me lever le matin et de faire la course pour me rendre au boulot (marche, train, marche, métro, marche), la possiblité de me reposer quand je le veux, et surtout, pouvoir contrôler mes glycémies à tout moment, et adapter les bonnes doses sans avoir peur que l’hypoglycémie survienne au beau milieu d’une dissection de pétales (pour info un pétale chez moi ça fait quelques mm tout au plus) ! Je peux maintenant prendre le temps de peser les aliments que je mange pour reprendre de bonnes bases.

IMG_0454

( le petit truc avec le fil qu’on voit sur mon bras gauche c’est mon fidèle cathéter branché à ma pompe )

Il faut savoir que pendant la grossesse, la quantité d’insuline que l’on s’injecte peut changer du tout au tout, et malheureusement, on ne peut prévoir ces changements. C’est ce qui est difficile à gérer car les besoins en insuline peuvent augmenter d’un coup, et il faut savoir s’adapter à ces changements. A titre d’exemple, avant d’être enceinte, je m’injectais 4 unités d’insuline pour le petit déjeuner, et au 4e mois, j’en était à 15 unités ! L’adaptation des quantités d’insuline est tout un travail à réaliser par moi tout d’abord, mais également l’endocrinologue et l’infirmière qui me suit régulièrement à domicile. Ces professionnels nous aident à voir si nous ne nous trompons pas dans les doses, et que nous prenons les bonnes décisions.

Le but de ce 5e mois était donc de diminuer au maximum les hyperglycémies, et que le poids du bébé reste dans la moyenne. En effet, suite à trop d’hyperglycémies, le poids du bébé peut augmenter de façon trop importante et il faut alors envisage une césarienne ou un déclenchement de l’accouchement (héhé ça calme).

Durant ce 5e mois, j’ai commencé à ressentir de plus en plus fortement la présence de mon loulou dans mon ventre : le soir, lorsque mon mari et moi étions sur le canapé il se mettait à bouger et me donnait plusieurs petits coups de suite pour mon plus grand bonheur !

IMG_0455

Ce mois-ci, j’ai commencé à avoir des crampes qui me réveillaient la nuit, j’ai également commencé à boire de plus en plus, à avoir plus de mal a dormir, et moi qui pensais pouvoir enfin faire des grasses matinées, je n’arrivais pas à dormir après 6-7h !

J’ai rédigé une liste de naissance à titre personnel juste pour évaluer nos besoins et ceux du bébé pour son arrivée, en écrivant les différentes choses dont nous allions avoir besoin (vêtements, lit, biberons…) ainsi que le budget et la priorité. Au final, j’ai réalisé qu’il nous manquait… beaucoup de choses !!! Mais en étalant les achats sur plusieurs mois cela permet d’être assez serein face aux dépenses et de pouvoir étudier le marché ! Nos meilleurs amis sont donc les brocantes et le bon coin où l’on peut trouver quantité de choses pour des prix dérisoires ! Pour ce 5e mois, nous avons pu acheter notre poussette, et j’ai aussi déniché quelques petits vêtements naissance ou 1 mois.

Ce mois-ci nous avons également posé notre préavis de départ de notre appartement actuel. En effet, après avoir longuement réfléchi aux possibilités que nous avions, il nous est apparu que déménager cet été serait la meilleure solution, mon mari ayant ses congés au mois d’Août et nous avions besoin d’un appartement plus grand avec une chambre en plus.

Au final, entre examens médicaux, préparation de l’arrivée du bébé, du déménagement, et tricot (ah oui j’ai oublié de le dire mais je me suis mise au tricot !), paperasse pour le départ du labo ect, le 5e mois est passé très vite !

Et pour vous, comment s’est passé votre deuxième trimestre ? Travailliez-vous toujours, et arriviez-vous à tout concilier ?

PS: Vous avez encore jusqu’à vendredi pour participer au concours ! C’est ici  que ça se passe !

 

 

Publicités

13 commentaires sur « 5e mois de grossesse : entre bonheur et petites frayeurs ! #5 »

    1. Hello Astrid ! Et bien écoute en ce moment ça va donc j’en profite car je sais que le 3e trimestre n’est jamais évident 😀 Ca me fait très plaisir que tu lises mes articles en tout cas ! Bisous !!

      J'aime

  1. Le 2ème trimestre a toujours été pour moi agréable.
    J’ai toujours travaillé jusqu’à la veille de mes accouchements. Quand on est à son compte, on n’ pas trop le choix !
    Mais je prenais soin de moi et je me reposais beaucoup.
    Cela fait plaisir d’avoir de tes nouvelles, bises.

    Aimé par 2 people

    1. Coucou Carole ! Quel courage mais en même temps c’est sur des fois on a pas trop le choix ! Oui c’est important de se reposer et de penser à soi ! Même en temps « normal » d’ailleurs ! Bisous !!

      Aimé par 1 personne

  2. Tu es toute belle! Prends bien soin de toi ce n’est pas évident de gérer la santé de ton bébé et la tienne mais tu le fais très bien alors surtout pas de culpabilité!
    Pas de grossesse de mon côté pour le moment mais ça arrivera dans pas si longtemps donc j’aime bien lire tes articles à ce sujet 🙂
    bonne journée!

    Aimé par 1 personne

    1. Hello Elise ! Merci beaucoup pour ton petit mot plein de gentillesse ! Héhé j’espère que ce sera pour bientôt pour toi 😉 Tu verra c’est magique la grossesse 🙂 Bisous !!!

      J'aime

  3. Hey, bin j’ai travaillé jusqu’à la fin du second trimestre. Tu verras, après ça va très vite : les rendez-vous, les séances de préparation à l’accouchement et la fatigue aussi…
    Merci pour le partage concernant les hyperglycémies… faut surtout pas culpabiliser ça sert à rien, fait toi confiance ainsi qu’à ton bébé !!!
    Tout plein de bonheur pour la suite 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou ! Tu as raison, les jours passent très vite avec les rendez-vous médicaux, petites sorties et préparations diverses en vue de l’arrivée de loulou ! Merci pour ton soutien ça me fait hyper plaisir !!!

      J'aime

  4. Tu es rayonnante Diane, profite de cette chance de porter la vie =) Ton petit bout arrivera comme promis à temps car il sait que sa maman et son papa prennent déjà bien soin de lui/elle =) repose toi et savoure pleinement de ces derniers mois. Comme l’un des commentaire un peu plus haut, cette joie de la grossesse ne m’est pas encore accordée, mais qu’importe, la vie c’est la vie et je me régale de lire tes articles, ils donnent de la pêche, de l’espoir et des infos au top! Alors, maintenant « oust » oublie le travail, l’angoisse et tout le tralala et pense à joie joie joie !!! (bon d’accord c’est plus facile à dire qu’à faire et à vrai dire je serai un peu comme toi voire pire)!!! Bises à vous trois et demi et « positive attitude » =p

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou Laurène, tu es si généreuse et ta gentillesse me touche beaucoup !! J’ai pleinement conscience de la chance que j’ai et je souhaite de tout coeur que ta famille s’agrandisse également, en tout cas bravo pour ta patience et ton courage ! Je te fais plein de bisous à toi et ton petit mari !!!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s