Diabète : pourquoi j’ai choisi la pompe à insuline ! #7

      En juillet dernier, j’ai pris une décision qui a changé ma vie… J’ai décidé de me pomper (non je veux pas faire pompier c’est différent, y’a une lettre en plus). Qu’est-ce que ça veut dire être pompé ?Et pourquoi ai-je pris cette décision ? Qu’est ce que cela m’a apporté ? Je vous raconte tout cela dans la suite de l’article…

Si vous désirez en savoir plus sur le diabète, je vous invite à lire l’article que je lui ai consacré ici !

Comment m’est venu l’idée de la pompe ?

Je suis diabétique depuis maintenant 5 ans. En maladie on a pas de diplôme après diabète plus 5, pourtant, en 5 ans, j’en ai appris des choses, et puis j’ai évolué, avec ma maladie. On m’avait toujours plus ou moins parlé de la pompe à insuline, mais je n’y avais jamais trop réfléchi, je me suis dis que j’avais le temps, après tout, le diabète c’est pour la vie alors je n’étais pas pressée ! Puis, il y a deux ans, alors que je commençais à me lasser des 4 à 5 piqûres quotidiennes, l’idée de la pompe est revenue progressivement et j’ai commencé à me renseigner sur le sujet.

DSC_6353

Quelques rappels

Petits rappels, pour les non initiés, un diabétique  (insulino dépendant) doit s’injecter lui même de l’insuline lorsqu’il ingère des glucides donc lorsqu’il mange sauf pour tout ce qui est viandes, laitages sans sucre, huile ect… (mais ce n’est pas pour ça qu’on doit se goinfrer de saucisson et de cacahouètes). Pour cela, il y a deux possibilités que je vais vous décrire. La première consiste à s’injecter l’insuline via ce que l’on appelle un stylo c’est-à-dire une cartouche d’insuline au bout de laquelle on insère une aiguille que l’on enfonce sous la peau. La deuxième possibilité est la pompe à insuline : on s’injecte l’insuline via un boitier appelée pompe, qui est relié directement au sang par un cathéter.

L’utilisation du stylo implique d’avoir constamment sur soit ledit stylo, mais aussi des aiguilles car elles sont à usage unique. Cela implique également de sortir stylo et aiguille à table, et se piquer les bras ou autres zones plusieurs fois par jour.

La pompe à insuline, elle implique d’avoir un boitier et un cathéter sur soit 24h/24, 7j/7, jours fériés et dimanche inclus comme j’aime le dire.

Bref, comme vous le voyez, il y a des inconvénients à chaque technique, et c’est une décision qu’on ne prend pas à la légère.

pompe à insuline

Pourquoi j’ai voulu passer du stylo à la pompe ?

Tout d’abord, me piquer le bras ne m’embêtait pas plus que cela, en plus les aiguilles sont hyper fines et on ne sent rien du tout. Non, le problème se situe ailleurs, en fait, après la piqure, il y a souvent une petite goutte de sang qui se forme et cela n’est pas du tout hygiénique, il m’est arrivé de tâcher mes vêtements avec, bref, rien de très glamour…

D’autre part, même en changeant souvent de zones, il se forme des espèces de boules sous la peau, empêchant la bonne diffusion de l’insuline, aux endroits fréquemment utilisés.

Ensuite, j’en ai eu marre de toujours me trimbaler avec ma pochette contenant mes aiguilles et mon stylo, de devoir m’arrêter, poser mon sac, sortir tout ça juste pour manger un biscuit, à un apéro avec des amis, au restaurant, dans la rue…

Le regard bizarre des gens dans la rue, on s’y fait mais ce n’est jamais agréable (non je ne suis pas une droguée) !

Ouiii je suis une grosse flemmarde et j’en ai marre de devoir penser à tout ça et j’ai bien assez de bazar dans mon sac !

Je veux pouvoir manger un bonbon, un biscuit, un chocolat quand on m’en propose un, sans sortir tout mon attirail.

pompe à insuline

Concrêtement qu’est ce que cela m’a apporté ?

  • Du confort, plus de contrôles sur mon diabète, et de la liberté !!
  • La pompe à insuline permet d’avoir beaucoup plus de contrôles sur l’insuline qui est injectée, car on peut agir sur le débit basal (injecté 24h/24) et le diminuer, voir l’arrêter lorsque l’on sent l’hypoglycémie poindre. On peut programmer des injections d’insuline, on peut demander à la pompe de diffuser une telle quantité en un certains temps (je pense aux gros repas de famille)…
  • On peut également voir le taux d‘insuline « active », c’est-à-dire, l’insuline qui n’a pas encore été métabolisée, ce qui permet d’éviter de se réinjecter de l’insuline alors que celle de la dernière injection n’a pas encore finie d’être métabolisée.
  • Plus besoin de penser aux aiguilles et aux stylos, on a juste à mettre sa pompe et c’est parti !
  • Plus de discrétion : quelques touches à enfoncer et hop, l’injection est faite !
  • On peut faire des toutes petites injections de quelques unités sans avoir besoin de sortir le stylo.

pompe à insuline

Quels sont les inconvénients de la pompe ?

Oui car même si la pompe a de nombreux avantages, elle présente quand même quelques inconvénients auxquels il faut penser. Bien évidemment, tout est question de balance, et dans mon cas, la pompe présente bien plus d’avantages que d’inconvénients…

  • La pompe est présente 24H/24, vous ne la sortez pas juste pour les injections, elle est présente durant toute la journée, et toute la nuit.
  • Il faut pouvoir insérer le cathéter une fois tous les trois jours (ce qui veut dire sortir la pic pic),  certes ce n’est rien comparé aux 4 piqûres quotidiennes, mais l’aiguille du cathéter est plus grosse et croyez-moi, des fois j’ai du mal !
  • Anticiper les regards lorsque l’on est en maillot de bain et que les gens louchent sur le cathéter (personnellement, j’en m’en fiche complètement mais cela peut gêner certaines personnes).
  • Lorsque l’on part en voyage, réserver de la place pour la matériel dédié à la pose du cathéter (réservoir, cathéter, tapis stérile, lingette désinfectante…).

A qui conseiller la pompe ?

A toutes les personnes qui ne supportent plus les piqûres quotidiennes. De toute manière, si la pompe à insuline ne vous convient pas, vous pourrez toujours repasser aux stylos, donc dans tous les cas, vous n’avez rien à perdre et tout à gagner.

Aux mères d’enfants diabétiques, vous ne piquerez plus votre enfant qu’une seule fois tous les trois jours.

A qui en parler ?

Si vous songez à la pompe à insuline, que vous cherchez des informations, que vous recherchez des témoignages, pour cela je vous conseille d’abord d’en parler à votre endocrinologue. En effet, lui saura répondre à vos interrogations, et vous conseiller. Ensuite, dans beaucoup de villes il existe des associations de diabétiques, faites une recherche sur internet et envoyez un petit mail pour décrire votre questionnement et votre envie de rencontrer d’autres diabétiques. Sur internet, vous pouvez aussi vous tourner vers des forums, mais attention, pas n’importe lesquels. Je vous conseille le forum doctissimo, les gens sont réactifs et répondront à vos questions.

J’espère avoir pu vous aider dans votre choix de la pompe, si ce n’est pas la cas, vous pouvez également me poser des questions dans les commentaires ou grâce à la rubrique « contact » si vous préférez que cela reste entre nous.

Connaissiez-vous la pompe à insuline ?

Prenez soin de vous !

Publicités

13 commentaires sur « Diabète : pourquoi j’ai choisi la pompe à insuline ! #7 »

  1. Je n’y connais rien et je n’en ai pas besoin mais ton article est très clair 🙂 Si jamais je vois quelqu’un se piquer dans la rue ou qui a une pompe qui dépasse, j’éviterai de regarder bizarrement 😉
    Désolée pour le parallèle hors sujet mais ça me fait penser à mes listes d’avantages/inconvénients pour la pilule versus le stérilet ^^

    Aimé par 1 personne

  2. Coucou Elise ! Merci beaucoup ! Tu vois ce que je trouve génial c’est que tu aies lu l’article alors que tu ne connaissais pas et ça me touche !! 🙂 Hihi c’est vrai que le regard des autres peut être dur merci !!
    Tu m’as fais trop rire avec le parallèle, je n’y avais pas pensé bizarrement ! 😀

    J'aime

  3. J’ajoute qu’il faut avoir une bonne connaissance du diabète en général, de son diabète en particulier avant de passer à la pompe. Je pense que ce n’est pas mettable entre toutes les mains…
    Pis attention à la prise de poids ! L’insuline sert aussi au métabolisme des graisses (elle sert à leur stockage dans les cellules graisseuses). Quand on se fait des piqures ponctuelles, même avec une « insuline lente » ( = métabolisée sur le long terme), ce n’est pas la même chose que d’avoir un débit basal constant (comme ca se passe chez les gens non diabétiques). Du coup, la prise de poids est plus probable qu’avec les injections ponctuelles. C’est ce que j’ai pu constater en tout cas 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup pour ton témoignage très intéressant ! Je suis tout à fait d’accord, par contre pour la prise de poids, elle n’est pas vraiment liee a la pompe puisque meme avec des stylos on a une insuline basale (par ex la lantus) mais plus a une stabilisation de la glycémie ! Comme mon équilibre n’a pas énormément varié je n’ai pas eu ce souci ! 😉

      Aimé par 1 personne

      1. Sur le fond, oui, mais la basale décroit quand même en activité > moins de stockage, que le débit constant de la pompe calque finalement sur un fonctionnement normal du pancréas (ce qui en fait son gros avantage d’ailleurs !). Pis y’a l’effet « liberté » aussi que donne la pompe vis à vis des gourmandises hors repas. C’est vrai qu’il faut impérativement garder une certaine hygiène de vie derrière (ce que tu fais 😉 ) pour ne pas déraper !

        Aimé par 1 personne

      2. Excellent article. Porteur également d’une pompe depuis 2010, je confirme cette fausse information sur la prise de poids en passant de stylos à la pompe à insuline. Bonne continuation avec la pompe : l’avoir est une peine au moins au quotidien. (Même si les inconvénients sont tout à fait exacts, les piqûres sont assez inconfortables et mettent assez mal à l’aise en dehors du domicile.)

        En 5 années, le poids perso’ est resté stable entre 53,5 kg – 53 kg et parfois 52,5 Kg. En outre, l’idée d’une insuline responsable d’une prise de poids, j’y crois assez peu. En tout cas, à part sur internet, je ne l’ai jamais constaté.

        Aimé par 1 personne

      3. Bonjour et merci beaucoup pour ton point de vue très intéressant ! En effet, un diabétique équilibré qui mange correctement ne prendra jamais plus de poids qu’un autre ! 🙂 Bon courage avec ton diabète et bravo pour la pompe et ton équilibre ! 🙂

        Aimé par 1 personne

  4. Mon fils de 8 ans est diabétique insulino dépendant, on vient de le découvrir il y a 3 mois. Pour le moment, il a 2 injections par jour, que je fais (ou son papa) avec un mélange de 2 insulines (rapide + lente).
    Ton témoignage me renseigne bien sur la pompe, merci. Je pense qu’il est trop jeune encore, car avec une pompe, on doit décider à tout instant quelle dose donner, en fonction de la glycémie, du repas à venir, du sport qu’il fait ou fera dans sa journée. C’est une grande responsabilité, je préfère que nous la gardions pour l’instant, il est jeune, mais dans l’avenir, je pense qu’il s’agit d’une pratique très intéressante !!
    Merci Diane et bon courage, je connais ces regards dont tu parles, quand on regarde mon fils bizarrement parce qu’il fait sa glycémie à la piscine, au parc, et encore, ce ne sont pas des piqûres !!

    Aimé par 1 personne

  5. Bonjour Miss Coquelicot ! Ton commentaire me touche beaucoup, quel courage vous avez d’affronter cela pour votre fils, je suis certaine que toi et on mari faîtes de votre mieux, et je vous admire ! Je comprend tout à fait pour les injections, je pense que ça dépend en effet de l’âge et de la gravité du diabète ! Je suis contente d’avoir pu te renseigner avec ma petite expérience 🙂 Mille bisous et courage !! 🙂

    J'aime

    1. Le seul courageux est mon fils qui accepte bien et vit cela très sereinement, et tous les autres diabétiques qui doivent subir cette maladie et ces contraintes. Le partage d’expérience est vraiment intéressant, je vais suivre ton blog assidûment 🙂 Merci

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s